Verdon Underground
     
Verdon Underground
Il existe un Verdon calme. Celui du grand canyon sous le soleil de Provence. Celui des verticales d'étés aux couleurs de calcaire, de forets d'émeraudes, de vires emplies de vide et de balcons sublimes, forcément sublimes. Un Verdon comme un torrent rare, entrouvrant des millions des mètres cubes de vide et de beauté au cœur des plateaux de Haute Provence.

Il existe aussi un Verdon en furie : celui des orages et des tempêtes soudaines. Ces images lui doivent tout. Il ne leur manque qu'une dimension inouïe : celle du son, surhumain, du tonnerre courant dans ses entrailles. Une vague immensément grave, courant en quelques secondes sur des kilomètres et des kilomètres d'espace. Un "plein" submergeant le "vide" du canyon. Une avalanche d'échos avalant absolument tout l'espace, avant de s'effacer soudainement pour ne plus laisser que le silence si fragile de la pluie... Volutes de brume. Éclairs et lumières. L'orage, comme un spectacle terrifiant de beauté et de force du Verdon.

Texte : Jean Marc Porte

Top