Sahara en zone rouge / Algérie

Mai 2017. « La totalité de la zone frontalière avec la Libye est classée en zone rouge, en raison d’un risque terroriste élevé. » Les recommandations du quai d’Orsay sont claires, le grand Sud algérien demeure formellement déconseillé aux voyageurs. Pourtant les visas touristiques s’obtiennent sans difficulté et quelques agences continuent de proposer la destination. Si le flot touristique qui débarque à l’aéroport de Djanet reste symbolique, ils sont quelques centaines par an à venir marcher dans l’immense parc national du Tassilis n’Ajjer, entre les dunes de Tin Merzouga et les plateaux de la Tadrart rouge.

Au temps où les arpenteurs de désert se comptaient par milliers, le massif de la Tadrart était un must, l’un de ceux qu’il fallait avoir « fait ». Ses plateaux de gré érodés en châteaux fantasmagoriques et envahis par des vagues de sable blanc ou rouge lui vaut de figurer parmi les plus beaux déserts du monde. Mais surtout le parc du Tassilis n’Ajjer abrite l'une des plus grandes collections d'art rupestre préhistorique au monde. Peintures et gravures rupestres datant du néolithique se compte par milliers sur les parois rocheuses du massif. Un bestiaire d’éléphants, de girafes, de dromadaires et de bovins raconte un Sahara qui n’était pas encore un désert et où coulaient en abondance, l’eau, le miel et le lait.
 Touaregs
 Touaregs
 Touaregs